Actualités

Une victoire pour la Grèce, pour la France et pour toute l’Europe

Le Président Hollande a pris dès le début de la crise gréco-européenne une position à laquelle il s’est tenu : pas d’expulsion de la zone euro. Il a défendu sans relâche, avec fermeté et diplomatie, cet engagement de la France aux côtés de la Grèce. La bataille a été rude, avec le risque de voir les pays méditerranéens, une fois de plus, traités par certains pays du Nord ou de l’Est de l’Europe de « club Méditerranée « .

C’est au contraire l’esprit de solidarité qui s’est imposé pour des raisons à la fois morales et politiques. La France a défendu la ligne politique essentielle pour l’Europe de sa communauté de destin avec les pays méditerranéens : solidarité avec la Tunisie face au terrorisme, solidarité avec l’Italie face à l’afflux de migrants, solidarité avec la Grèce face au danger pour toute l’Europe d’une expulsion humiliante et désastreuse pour la Grèce et pour l’Europe.

Après cette victoire de la volonté de solidarité portée par la France, il faut maintenant veiller au soutien nécessaire immédiatement à un peuple en grande souffrance. Nous sommes tous Méditerranéens.

Partagez cet article par email
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Postez un commentaire