Actualités

Réunion de concertation sur le Contrat de plan Etat-Région 2015/2020 dans les Alpes-Maritimes

Ce matin à Nice, en préfecture des Alpes-Maritimes, une rencontre relative au Contrat de Plan Etat/Région 2015-2020 a réuni plus de 100 personnes dans le cadre de l’ultime tournée de concertation départementale que j’organise avec le préfet de région.

Les élus et les partenaires des Alpes-Maritimes étaient conviés à prendre part aux derniers arbitrages après plusieurs mois de concertation. Étaient présents, outre l’Etat et la Région, des collectivités territoriales, les partenaires sociaux, de grandes entreprises, des associations…

Ce CPER mobilisera plus de 1,6 milliard d’euros Etat-Région.

Eric Ciotti, Président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes et Christian Estrosi, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, ont, après avoir été déjà absents le 23 janvier dernier a une réunion de travail similaire,  décidé une nouvelle fois de ne pas y participer.

Je me félicite du climat très constructif qui a caractérisé cette réunion.  Sans chercher à polémiquer, je déplore l’absence d’Éric CIOTTI et de Christian ESTROSI. On ne peut pas priver les habitants des Alpes-Maritimes de projets et de financements majeurs pour eux apportés par la Région et par l’Etat, et offerts à la discussion à Marseille et à Nice.

Les élus régionaux ont décidé de repousser d’un mois, au 29 mai exactement, le vote du Contrat de Plan pour laisser place à ce dernier temps de concertation, si les élus de Nice et des Alpes-Maritimes le veulent bien. Notre impératif est d’éviter, faute d’accord précis et réaliste, deux ou trois années perdues sur des projets de transports et d’enseignement supérieur notamment.

Certains projets en effet, ne pourront voir le jour si le Conseil départemental et la Métropole persistent dans leur attitude et ne contribuent pas au Plan Etat-Région comme ils l’ont toujours fait lors des précédents contrats.

Je pense notamment à la construction de l’Institut Méditerranéen des Risques de l’Environnement et du Développement Durable à Nice, à la rénovation de la résidence universitaire Jean Médecin à Nice, à la régénération de la ligne Roya-Breil Tende sur la ligne Cuneo-Vintimille, à la modernisation de la ligne Mandelieu-Vintimille et la modernisation de celle des Chemins de Fer de Provence, au Pôle d’échange multimodal de Nice Saint Augustin…

Toutes ces opérations tant attendues par les habitants, ciblées par l’Etat et la Région après parfois plusieurs années d’études partenariales pourraient être menacées. Je ne peux m’y résoudre.

J’en appelle à la responsabilité de Messieurs Ciotti et Estrosi avec lesquels nous avons, loin de toute polémique politicienne nationale, jusqu’à présent, travaillé dans l’intérêt supérieur des habitants de la région et des Alpes-Maritimes.

Partagez cet article par email
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Postez un commentaire

Notification par email

Inscrivez-vous pour être informé de la publication des prochains articles.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.