Actualités

La déchéance de nationalité pour les binationaux rétablie au Sénat : c’est inadmissible !

LOGOCOUL

Mercredi 9 mars, la commission des lois du Sénat a adopté un amendement modifiant l’article 2 du projet de révision constitutionnelle relatif à la déchéance de nationalité.

Les sénateurs de la commission ont donc repris à leur compte ce qui n’est pas admissible : la création d’une catégorie de citoyens français qui n’ont plus les mêmes droits que les autres.

Le Sénat de la République porte un titre qui en fait un gardien majeur des droits de l’Homme et singulièrement des droits des citoyens français.

Comme je l’avais dit lors de la première lecture à l’Assemblée Nationale, on ne peut pas dans la période de crise que connaît la Nation, créer une catégorie de Français à part. Nul citoyen binational ne le comprendrait. Ce serait une blessure pour la France qui a besoin de ces citoyens binationaux porteurs de liens précieux pour la Nation, qu’ils soient maghrébins, africains, orientaux ou américains.

Il s’agit d’un devoir sacré pour l’unité nationale et le respect des valeurs de la République.

Partagez cet article par email
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Postez un commentaire

Notification par email

Inscrivez-vous pour être informé de la publication des prochains articles.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.