Actualités

Attentat de Nice : Ma question au Premier ministre

[Seul le prononcé fait foi]

Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

Monsieur le Premier ministre,

Nous venons tous de nous recueillir solennellement, en témoignage de solidarité avec les victimes de Nice, leurs familles, et tous ceux qui, à Nice, ont été témoins de l’horreur.

Mais c’est tout notre peuple aujourd’hui qui est inquiet de la montée de la violence. Elle touche la France, à l’extérieur comme à l’intérieur de ses frontières. Il n’y a plus de « frontière » entre notre politique extérieure et notre politique intérieure face au terrorisme.

En Libye, trois soldats français sont morts pour la France. Sur le territoire national, ce sont les morts de Nice, ville symbole pour la France, un 14 juillet, jour de Fête Nationale. Double blessure pour la France.

Cette violence se nourrit aussi d’un malaise social. On l’a encore constaté cette nuit, avec la mort d’un jeune homme à Beaumont-sur-Oise, et la réaction, certes inadmissible, d’une jeunesse qui est bien souvent victime de la montée de la xénophobie et du racisme, non seulement ethnique, mais sociale.

La crise est morale : individualisme exacerbé ; injures quotidiennes à l’adresse des élus de la Nation, au risque de détruire la démocratie ; propositions, tout aussi injurieuses, d’établir un système de délation et de privation de liberté, sans jugement, sur simple soupçon.

La France doit éviter que la guerre contre le terrorisme ne dégénère en une guerre civile, fondée sur la xénophobie.

Il faut renforcer encore les dispositifs de sécurité, alors que nos soldats, nos gendarmes et nos policiers sont à rude épreuve.

Il faut refuser absolument la dérive vers un Etat totalitaire.

Existe-t-il, Monsieur le Premier ministre, une solution pour assurer la sécurité des Français qui ont peur, sans toucher aux valeurs essentielles de la France républicaine dont ils sont fiers ?

Partagez cet article par email
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Postez un commentaire

Notification par email

Inscrivez-vous pour être informé de la publication des prochains articles.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.